Centre d’interprétation

Le centre d’interprétation

‘‘Tu désires voir, écoute !’’ Quoi de plus simple et de plus lucide comme citation! C’est aussi un message d’ouverture, une invitation à la transmission des connaissances et des savoirs. Et pourtant ! C’est une citation bien troublante quand on sait que son auteur fut un des plus implacables représentants de l’ordre cistercien : Bernard de Clairvaux. La figure emblématique du XIIème siècle qui n’aura de cesse d’essayer d’imposer au monde sa vision fondamentaliste. Pourquoi cet éclair de sagesse et d’ouverture chez cet homme si fougueux et controversé ?
Cela pose question !
Et c’est là que nous souhaitons vous embarquer. Dans le questionnement, le regard critique, la rupture avec les idées reçues, les préjugés. Qu’ils concernent la vie des hommes et des femmes au Moyen-âge, comme le parti pris cultural d’un jardin biodynamique ou le parcours d’un artiste.

Le Centre d’interprétation de l’Abbaye de Bonnefont tente un regard sur le temps. Le temps passé et le nôtre. Il ne prétend pas répondre à toutes les questions mais il prétend poser des questions ; point de départ de notre réflexion, de notre éveil, de notre imaginaire. Citons un philosophe plus proche de nous, Bergson, qui nous dit ‘l’émotion est un stimulant, elle incite l’intelligence à entreprendre et la volonté à préserver’. C’est son conseil que l’on va essayer de suivre pour parler d’histoire médiévale, d’agroécologie, d’art !

Aussi c’est au vivant que nous avons dédié ce centre, à sa meilleure connaissance et à sa transmission. Dans ce bâtiment que l’histoire a rendu en grande partie muet au XIXème siècle, quand les hommes, en le démembrant,  n‘ont pas décidé de préserver sa mémoire et de nous transmettre l’esprit d’un siècle. Alors nous essayons de tisser avec chaque visiteur des liens, entre les gens d’avant et d’aujourd’hui, entre les savoir-faire. Histoire, Nature, Jardin, Art, Paysage, Patrimoine. C’est du goût des choses dont il s’agit, pour préparer l’avenir.